Satellite à Beyrouth 2016

06 octobre 2016 - 09 octobre 2016

Depuis la dernière visite de l’IETM à Beyrouth en 2012, le Liban a accueilli 1,6 million de réfugiés (de plus), et Beyrouth est devenue l’une des « douze villes artistiques du futur ». L’IETM est revenu du 6 au 9 octobre pour redécouvrir cette capitale contradictoire en constante évolution, et renouer avec sa scène culturelle très active.

Avec la liberté d’expression pour thème principal, le programme de la réunion a abordé des sujets essentiels tels que la mobilité, les politiques culturelles, le financement, l’égalité des sexes au sein du secteur culturel, la décentralisation de la culture et bien d’autres. Discussions variées, tables rondes, rencontres, visites et spectacles ont dévoilé l’identité de Beyrouth, une ville qui, comme toutes ses voisines du monde arabe, voit ses artistes et opérateurs culturels redéfinir l’espace public, défiant les restrictions imposées en termes de mobilité et continuant à faire de l’art un moyen de résistance.

Le programme est, en outre, accompagné par une Campagne internationale pour la liberté d’expression lancée par l’IETM dans le but de soutenir les réformes en cours de la loi sur la censure au Liban et les projets similaires dans la région sud-méditerranéenne.

Aujourd’hui, les réalités politique et idéologique ont de fortes répercussions sur le secteur culturel. Nous recourons alors à notre remède le plus efficace, la solidarité, et vous invitons à Beyrouth pour évoquer les difficultés et le bien-fondé de travailler ensemble.

© Jens Bjerregaard
Latest updates from Twitter: