28 mars 2012 - 31 mars 2012
 

Repartons à zéro : en quête du modèle inédit

.

Partager

Manuel Castells cautionne les mouvements de type Occupy Wall Street et Printemps arabe, car ils ne s’organisent pas en structures ou partis politiques conventionnels. Selon lui, loin d’être une faiblesse, cette caractéristique serait plutôt leur force. Les mouvements de droite comme de gauche, le capitalisme, le communisme… tous ont déçu. Par ailleurs, les investisseurs privés ont pris la place du peuple dans le lien traditionnel privilégié qu’il entretenait avec le gouvernement. De même, le contrat social qui rendait compte de l’évolution du rêve européen est réduit miettes. Les populistes et une grande partie des médias de masse conspirent pour nous forcer la main : « Il n’y a pas assez pour tout le monde. Nous ne pouvons apporter notre soutien qu’aux ″nôtres″, car certains abusent de notre générosité. »
Ce groupe de travail téméraire explore les possibilités de lancer un nouveau modèle politico-economico-social (mouvements écologiques et viabilité en fonction de synergies horizontales qui donnent naissance à de nouveaux paradigmes… ; des modèles sociaux qui forgent des consensus au sein de petites communautés… ; la jeune génération…) et pose la question « Comment pouvons-nous, dans le secteur artistique, contribuer à restaurer dans nos sociétés la confiance et la foi en nos voisins, la fiabilité? ».

Modérateur :
Nelson Fernandez (NFA International Arts and Culture - London, UK)

Studio 4, Dansehallerne
Pasteursvej 14-20
Copenhagen
Denmark
29 mars, 2012 - 15:00 - 17:00

Share your ideas