© Robin Parker

Réaction de l'Alliance européenne pour la culture et les arts à la proposition de la Commission européenne concernant le futur budget de l'UE

L'Alliance plaide en faveur d'un financement à long terme, considérable et équilibré des secteurs de la culture et des arts au niveau de l'UE. Ce budget permettra un développement durable et garantira leur rôle capital de ces secteurs dans le processus de revitalisation de l'Europe.

L'Alliance européenne pour la culture et les arts approuve la proposition de la Commission européenne concernant le cadre financier pluriannuel de l'UE pour 2021-2027. Ce cadre permettra au programme Europe créative de rester autonome avec un budget accru de 1,4 milliard € à 1,8 milliard €.

Toutefois, dans l'état actuel de l'UE, compte tenu des défis politiques, économiques et sociétaux, nous sommes fermement convaincus que le secteur culturel a besoin d'une impulsion plus importante. Nous invitons donc le Parlement européen et le Conseil à entreprendre une double augmentation du budget consacré au programme Europe Créative. D'autant plus que de nouvelles mesures et de nouveaux projets sont prévus pour le programme Europe Créative (fonds de mobilité pour les artistes, programmes de financement sectoriel).

Le traité de Maastricht (article 151, paragraphe 4) stipule que la Commission européenne doit « tenir compte des aspects culturels dans son action en vertu des autres dispositions du présent traité ». Le document de travail de la présidence bulgare intitulé The way ahead : long-term vision for the contribution of culture to the EU after 2020, 27 avril 2018, stipule qu'« il est essentiel de renforcer le processus de intégration de la culture dans les autres politiques sectorielles. Ce renforcement serait mutuellement profitable tant pour le secteur concerné que pour la culture ». Le nouvel agenda européen de la culture « répond à l'invitation des dirigeants européens à redoubler d'efforts , par le biais de la culture et de l'éducation, pour construire des sociétés cohésives et offrir une vision d'une Union européenne attractive ».

Compte tenu de ces engagements, ainsi que des récentes initiatives lancées par la Commission et les États membres ces dernières années pour renforcer et soutenir la culture et les arts*, nous invitons les institutions européennes et les États membres à tout mettre en œuvre pour que la culture,  les arts et le patrimoine soient inclus horizontalement et soutenus financièrement dans chacun des programmes présentés par la Commission dans le cadre budgétaire pluriannuel :

°Horizon Europe. La créativité est un puissant facteur d'innovation économique, sociétale et technologique. La recherche et l'innovation sont indispensables pour soutenir le développement futur du secteur culturel et créatif, pour renforcer le rôle de la culture dans l'édification de sociétés véritablement ouvertes, inclusives, créatives et prospères, mais aussi pour répondre aux défis sociétaux les plus urgents.

°Programme Europe numérique. La numérisation de la culture est essentielle pour donner accès à la culture aux groupes vulnérables de la société, diffuser du contenu culturel européen dans le monde entier, préserver le travail artistique et le patrimoine, mais aussi libérer le potentiel du secteur en termes d'innovation. Le développement de l'adaptation des secteurs culturel et artistique vers la transformation numérique contribue à la durabilité de l'écosystème socio-économique de l'UE dans son ensemble.

°Programme du marché unique. Le secteur culturel est un excellent vecteur d'économie et de croissance durable. Les petites et moyennes entreprises des secteurs de la culture et de la création ont besoin d'un soutien pour développer et adopter des modèles de fonctionnement durables et innovants, afin d'améliorer leurs performances, de renforcer leur compétitivité et de contribuer  davantage au développement économique et social de l'UE.

°Fonds européen de développement régional et  Fonds de cohésion. La culture et les arts sont la base et un outil puissant pour la régénération urbaine, le développement et la cohésion sociale. Les investissements dans la culture ont un effet transversal et contribuent à stimuler le développement économique et social, ainsi que l'esprit d'innovation au niveau régional et local ; la présence d'activités culturelles est un facteur majeur d'attractivité des régions et des villes.

°Fonds social européen Plus. L'engagement culturel permet aux groupes menacés d'exclusion, tels que les groupes économiquement défavorisées, les personnes âgées, les personnes handicapées et les groupes ethniques minoritaires, de devenir des membres actifs de la société. L'accès et la participation à la culture favorisent les compétences relationnelles essentielles et se traduisent par une meilleure performance et participation au marché du travail.

°Erasmus+.  Le renforcement du sentiment d'appartenance à l'UE - l'un des objectifs ultimes et essentiels du programme - est déterminant pour les professionnels des arts et de la culture, car ils ont souvent un atout unique pour construire des liens interpersonnels au-delà des frontières nationales et nourrir un sens d'identité partagée dans la communauté diverse des Européens. En outre, les échanges internationaux dans le domaine de l'éducation et de la formation sont indispensables au développement d'un secteur culturel fort, innovant et résistant.

°Fonds pour la justice, les droit et les valeurs. La culture et les arts, en tant que vecteurs de la pensée critique et de la sensibilisation, sont essentiels pour une démocratie saine, favorisant l'autonomisation sociale, l'engagement et la participation civiques ainsi que l'acceptation du pluralisme et de la diversité - valeurs dont l'UE a un besoin urgent aujourd'hui et demain.

°Fonds européen agricole pour le développement rural. La culture contribue grandement à la régénération des zones rurales et aide à soutenir les communautés rurales, en favorisant leur auto-identification. En outre, la culture et les arts peuvent constituer une base solide pour une coopération harmonieuse au sein des communautés rurales, permettant aux citoyens de répondre de manière collaborative à leurs appréhensions et aspirations.

°LIFE - Programme pour l'environnement et l'action pour le climat. Le travail artistique et culturel peut avoir un impact considérable sur la création et la sensibilisation à l'environnement. La culture, les arts et le travail créatif ont le potentiel d'inspirer une vision critique, révélant les imperfections des approches actuelles de la durabilité, et de transformer les perceptions, les valeurs, les comportements et les attitudes individuelles envers l'environnement.

°Fonds Asile et Migration. L'art et la culture ont le potentiel de renverser le discours simpliste du « nous contre eux » et d'atténuer les tensions, en aidant les gens à accepter, embrasser et naviguer dans le pluralisme des idées, des mentalités et des milieux. La culture et les arts enseignent aux individus la complexité et contribuent à l'expérience constructive de « l'altérité ».

°Instrument de voisinage, de développement et de coopération internationale. La diplomatie culturelle renforce les relations bilatérales entre l'Europe et les pays tiers et jette des ponts entre les sociétés, car elle est un outil d'échange d'idées et favorise ainsi une meilleure compréhension mutuelle. Les échanges culturels créent un environnement ouvert dans lequel les questions politiques et sociales ainsi que des valeurs progressistes peuvent être traitées plus facilement.

°Fonds européen d'investissement. Les secteurs culturels et créatifs sont les moteurs de l'innovation, de la croissance économique et de la création d'emplois. Ils apportent des avantages pour l'éducation, l'inclusion sociale et l'innovation sociale. Afin de stimuler l'investissement privé, les petites et moyennes entreprises culturelles et créatives ont besoin d'avoir accès au financement par capitaux propres et par emprunt.

Nous encourageons également l'UE à renforcer le rôle des villes et des régions dans les systèmes de financement et de gouvernance visant à promouvoir les écosystèmes de l'innovation, où les secteurs de la culture, des arts et du patrimoine et les autorités régionales peuvent travailler en étroite collaboration pour exploiter le potentiel d'innovation des territoires et conduire les transformations culturelles et sociales dans nos sociétés.


* Initiatives clés soutenant l'engagement de la Commission et des États membres à renforcer et à soutenir la culture et les arts :

  • Le nouvel agenda européen de la culture, mai 2018
  • Le Sommet social de Göteborg et l'agenda des dirigeants sur l'éducation et la culture, 17 novembre 2017
  • Le lancement de l'Année européenne du patrimoine culturel 2018 à Milan, décembre 2017
  • La communication de la Commission européenne intitulée "Renforcer l'identité européenne par l'éducation et la culture", 14 novembre 2017
  • Discours sur l'état de l'Union du 13 septembre 2017 du Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker
  • Le Consensus européen pour le développement, mai 2017
  • La Déclaration de Rome, mars 2017
  • Communication conjointe au Parlement européen et au Conseil "Vers une stratégie de l'UE pour les relations culturelles internationales", juin 2016
  • Traité de Lisbonne (art. 167 TFUE)

 

Télécharger la déclaration ici.