Nouvelle publication « L’art de la désobéissance » explore la relation entre l’art et la politique

L’IETM, le Réseau international pour les arts du spectacle contemporains, lance sa nouvelle publication intitulée « L’art de la désobéissance », qui se penche sur la façon dont l’art interfère dans la politique et s’implique dans celle-ci. C’est la troisième publication des Nouvelles Perspectives de l’IETM, une série de publications qui explore la façon dont les arts du spectacle contemporains s’impliquent dans les sujets cruciaux de la réalité actuelle. « L’art de la désobéissance » est produit en collaboration avec le London International Festival of Theatre (LIFT) et écrit par Daniel Gorman.

Les artistes ont du pouvoir. Le pouvoir de créer, mais aussi de transformer. Depuis que l’« art » existe, il est socialement engagé. L’art politique, l’art socialement engagé et l’activisme artistique n’ont rien de nouveau. Toutefois, le monde devient plus politique. Quel rôle jouent les artistes à ce moment-clé de l’Histoire ? Où est-ce que l’engagement et l’apathie politiques ne font qu’un ? À quoi sert l’art ?

L’artiste, gestionnaire culturel et activiste Daniel Gorman est l’auteur de cette publication qui remet les choses en perspective. En parlant de ses propres expériences pratiques en Europe et dans des zones en période de conflit, il nous emmène dans un voyage au travers de quatre questions cruciales : 

  • À quoi servent les arts quand votre pays est en flammes ?
  • Les arts peuvent-ils aider à construire un monde meilleur ?
  • Pouvez-vous accepter des financements provenant de sponsors controversés sur le plan éthique pour vos créations artistiques  ?
  • Est-il « juste » d’appeler au boycott culturel d’un pays ?
  • Avec courage, expérience et lucidité, l’auteur présente la complexité du sujet sans s’abandonner au pessimisme tout en donnant matière à réflexion tant pour les professionnels expérimentés que pour les débutants dans l’arène des arts politiquement engagés.

Cette publication se concentre principalement sur des cas d’études basés sur des entretiens en personne, en ligne et par e-mail appuyés par des questionnaires complétés par plus de 60 individus du réseau de l’IETM et en dehors.

Comme d’habitude pour la série des Nouvelles Perspectives, « L’art de la désobéissance » vise à gratter la surface de certains débats importants qui se déroulent actuellement dans le secteur des arts contemporains. Nous espérons que cette nouvelle publication fera avancer le débat au sein des membres de l’IETM et avec la communauté internationale des arts du spectacle. Nous avons eu l’occasion de poursuivre la conversation lors de notre récente réunion plénière, l’IETM Budapest 2015 sur le thème de la démocratie.

Télécharger