Réunion plénière de l'IETM à Budapest 2015

05 November 2015 to 08 November 2015

La plupart des pays du monde qualifient de démocratique leur système politique – un système qui revendique la séparation des pouvoirs et défend les valeurs de liberté, d'égalité, de diversité et de vérité.
Néanmoins, lorsque le pouvoir l'emporte sur la promesse de faire respecter la justice, ce sont les valeurs de la démocratie qui sont les premières à être bafouées, même par ceux qui ont été élus démocratiquement.

Puisque le propre des arts contemporains est de remettre en question tout ce qui est pris pour acquis, la puissante majorité n'a aucun intérêt à leur permettre de porter un regard critique sur la société – bien que ce degré de réticence varie grandement d'un pays à l'autre. Mais quel rôle avons-nous à jouer par rapport à notre manière de façonner les valeurs et la vision de cette majorité ? Quelles sont nos responsabilités pour rendre nos pays véritablement démocratiques – par les actes plutôt qu'en utilisant simplement le terme ?  

Afin de débattre de ces questions et de recourir à l'un de nos remèdes les plus efficaces, à savoir la solidarité, IETM, Gobi Dance Theatre, PanoDramaPro ProgressioneSín Culture CentrePlaccc Festival ont rassemblé plus de 400 professionnels des arts à Budapest, capitale de la Hongrie et membre de la célèbre démocratie européenne.

Outre des sujets à examiner en profondeur (comment promouvoir les outils de démocratie à travers les arts contemporains, la relation avec le public et les dirigeants, la durabilité, l'art et l'espace numérique, etc.), le Forum Ouvert sur le thème de la démocratie, une plateforme « organisée par vous-même », a permis aux participants de proposer des thèmes et des approches pour discussion. Lisez le compte rendu de la réunion ici.

.